Histoire de Saint-Savin

La vie de Saint-Savin

saint-savin histoire
Savin est espagnol, originaire de Barcelone. Il a vraisemblablement vécu au début du Vème siècle. Après avoir reçu une brillante éducation, il quitte sa famille et son pays pour se rendre chez des parents qu’il avait en Gaule, dans le Poitou. Il devient le précepteur de son cousin, le jeune Gomellus, qu’il éveille à la foi. Tous deux entrent au monastère de Saint Martin de Ligugé. Savin y reste presque trois ans puis choisit la solitude dans les Pyrénées, à Pouey-Aspé (1h30 de marche du village actuel de Saint-Savin). Il va y vivre en ermite pendant treize ans, une vie rude et austère, émaillée de nombreux miracles avec pour seule demeure une fosse creusée dans un rocher. Une chapelle fut construite sur l’emplacement de son ermitage. Tombée en ruines, elle sera relevée au XIXe siècle ; le 12 octobre 1862 en effet eut lieu la bénédiction de la chapelle nouvellement bâtie. De nos jours, une messe y est célébrée chaque année au mois d’octobre.

L’histoire du monastère

Dominant la vallée du Gave de Pau et entourée par les montagnes du Lavedan, se dresse fièrement l’abbatiale romane de Saint-Savin. Aujourd’hui église paroissiale, elle témoigne d’un riche et très long passé monastique. Ce monastère bénédictin construit au XIIe siècle, étendait en effet son domaine jusqu’à la haute vallée de Cauterets et à ses eaux thermales.

En savoir plus